Ma ville en transition (feuilleton) Le prologue

Soit une commune rurale de 2 500 habitants. Son centre médiéval, ses habitants dont la moyenne d’âge est plus élevée que la moyenne nationale, ses touristes. Tout autour, la campagne. Beaucoup d’agriculture, un peu d’agroalimentaire, presque pas d’industrie, très peu de transports en commun. La ville la plus proche, 50 000 habitants, se trouve à 45 kilomètres. La très grande ville préfecture de région, à une centaine.

Soit deux frapadingues (appelons-les M** et Philomenne) qui se sont rencontrés au cours d’une réunion régionale d’objecteurs de croissance et se sont rendu compte qu’ils habitaient tous les deux cette même petite commune.

Question : que fait-on quand on est deux objecteurs de croissance dans une petite commune rurale au milieu de rien et loin de tout, pas décidés à parcourir des milliers de kilomètres annuels pour militer mais déterminés à faire quelque chose dans ce monde qui part en cacahouète ?

Réponse : on monte un projet de ville en transition. Ou du moins, on essaye.

Voilà. On en est là, avec ce projet tout chaud, on est deux (déjà un groupe !).

J’ai annoncé un feuilleton, je vous préviens, il va s’écrire en direct. Et j’espère qu’il ne tournera pas court, non, mais qu’il aura au contraire de nombreux chapitres. Affaire à suivre…

 

logo-transition

 

Logo emprunté à Rob Hobkins, concepteur de la notion de « Transition town« .

Share Button

7 comments for “Ma ville en transition (feuilleton) Le prologue

  1. 14 novembre 2011 at 20 h 31 min

    Alors bravo ! Je vais suivre TOUT, ça me titille depuis un moment, ça fait son petit bonhomme de chemin. A la prochaine !

  2. gaeline
    14 novembre 2011 at 22 h 12 min

    Bon courage à vous deux et merci d’avance pour les retours d’expérience sur le blog!

    • Philomenne
      14 novembre 2011 at 23 h 00 min

      Merci à toutes les deux. Si vous avez l’intention de suivre, j’espère d’autant plus que ça va aller loin… Le concept de ville en transition m’emballe beaucoup mais c’est un mouvement complexe et long à mettre en œuvre. Il va falloir beaucoup d’énergie et de persévérance. Pourvu que l’on trouve d’autres personnes intéressées…

  3. 15 novembre 2011 at 11 h 00 min

    Bon courage et bravo pour votre détermination, c’est déjà chouette d’être au moins deux !

    • Philomenne
      15 novembre 2011 at 14 h 20 min

      Oui, c’est chouette d’être deux mais c’est aussi insuffisant de n’être que deux. Alors j’espère que nous allons arriver à trouver d’autres personnes pour constituer une équipe un peu plus étoffée. Merci pour tes encouragements.

  4. gene duge
    29 novembre 2011 at 9 h 27 min

    Vifs encouragements Philomène, le chemin sera long, j’espère que vous aurez beaucoup de gens intéressés par votre démarche .

    • Philomenne
      26 novembre 2011 at 14 h 21 min

      Merci beaucoup. Il y a beaucoup de choses à faire, des projets intéressants à monter alors, je l’espère aussi…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *