Ma ville en transition (feuilleton) chapitre 2.4

logo-transition(Suite de ce billet )

En formation

Passer deux jours hors du temps, dans une campagne reculée et souriante. Découvrir d’autres « transitionnaires », les rencontrer, leur parler. En revenir pleine d’enthousiasme et de motivation, gonflée d’énergie. Que cela fait du bien !

Il y a eu l’accueil chaleureux de l’Hôte et des deux formatrices, il y a eu l’ambiance sereine, de travail et d’échange. Il y a eu toutes ces informations transmises, ces outils proposés, qui étaient ceux que j’attendais, parce que nous en avons besoin, et que je vais essayer de transmettre à notre groupe.

Il y a eu la « cartographie humaine » et les petites échanges autour des cartes qui parlaient du pic pétrolier. Il y a eu ce moment où nous nous sommes allongés les yeux fermés pour imaginer la vie que nous aimerions avoir dans une ville en transition, ce long moment dont le silence était complet, à peine troublé par les chuchotements de notre formatrice si bien que… je me suis endormie. Il y a eu des rires, beaucoup, parce que la transition, c’est gai. Il y a eu le « bocal à poisson » et le « café monde ». Il y a eu la soirée au coin du feu et le repas partagé. Il y a eu des échanges autour de la permaculture. Il y a eu la petite main de R* dans les miennes, pendant que, les yeux fermés, je partais à la (re)découverte de ce formidable outil : une main. Il y a eu la parole de mon ancêtre de 2012, que j’ai écoutée, un instant devenue la descendante de 2050 qui interroge. Et tant de choses encore, tant et si bien que j’ai peur d’en oublier, que j’espère avoir retenu le plus possible. Ces deux jours ont été foisonnants, riches, de contenu et d’émotions, bouleversants et fondateurs. J’aurai eu un avant et un après. Je sais encore plus où je voudrais aller. Je garde aussi la promesse de pouvoir recontacter les formatrices en cas de doute, de question, de passage à vide. En attendant, la seule chose qui, pour l’heure, reste à dire, c’est : Merci.

à suivre…

Le premier billet de la série se trouve .

Share Button

1 comment for “Ma ville en transition (feuilleton) chapitre 2.4

  1. 6 avril 2012 at 11 h 17 min

    Te voilà toute « regonflée « , pleine d’espoir, confortée quant au chemin à suivre ou à ouvrir…

    Bonne route

    Et n’oublies pas de prendre un bus (faudra au moins ça ! déjà 16 membres…) pour emmener avec toi tous ceux qui veulent te suivre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.