Où il est question d’un strip-tease

Souvenir de ma vie de technicienne, quelque part dans la montagne :

« Je comprends parfaitement que ça soit difficile pour vous.

Marc se lève, s’anime, marche et bouge ses mains tout en parlant. Pendant une heure, nous avons discuté technique, parlé vaches, taux, complémentation minérale et génétique. A présent, il est bientôt l’heure de la traite.

   Avec les horaires qu’on vous impose ici, les conditions de travail, je comprends.

Ancien technicien lui-même, il sait de quoi il parle.

  Et puis vos salaires sont trop bas pour les loyers d’ici, c’est évident.

Tout en discutant, il enlève sa polaire.

  Personne ne peut tenir dans des conditions pareilles.

Il enlève maintenant son tee-shirt. J’acquiesce en admirant le biceps, l’air de rien.

–  Je me rappelle bien, quand j’étais à ta place, c’était déjà comme ça.

C’est au tour du jean de tomber.

–  Et en tant que président de la coopérative, j’ai plaidé votre cause souvent mais rien à faire.

Il va jusqu’où comme ça ?

  Le conseil d’administration bloque toute idée d’évolution.

Je sens le rouge me monter aux joues et je m’efforce d’écarter mon regard d’un paquet de taille ma foi fort avantageuse, emballé dans du tissu de coton bleu moyennement sexy. Au secours ! Ce type que je connais à peine est en slip devant moi !

   Après, il ne faut pas s’étonner, quand on n’est pas capable de payer un technicien correctement, d’en changer tous les six mois. »

Il tend la main vers un bleu qui pend à une patère et l’enfile prestement. Fin de l’effeuillage. Début de la traite.

Share Button

4 comments for “Où il est question d’un strip-tease

  1. Bigorneau
    2 août 2011 at 10 h 49 min

    Morte de rire. J’adore.

  2. Panthera Pardhus
    4 août 2011 at 23 h 37 min

    Oo…Philomenne !! MDR!!!

  3. genevieve duge
    27 octobre 2011 at 9 h 21 min

    trop cool le mec !

  4. La Vachère
    30 octobre 2011 at 1 h 25 min

    Mouahaha !!! morte de rire ! j’y ai eu droit moi aussi, ou quand on se dénippe de concert, tombant le bleu et les bottes pour aller déjeuner, je me retrouve à côté d’un homme en slip… parfois, je crois qu’ils oublient qu’on est femmes en plus d’être technicienne/vachère/etc…

    Quant au discours, j’ai les mêmes aussi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.