Quand les vaches regardent passer les musiciens (concert à 300 km/h)

donoreJe n’imaginais pas, en montant dans ce train, que j’allais y découvrir un jeune chanteur débutant. Concert inopiné, dans la voiture-bar, entre Charolais et Dauphiné, concert à cinquante centimètres du public avec seulement une guitare, sans fard, voilà qui est courageux… Si un jour il devient célèbre -ce qui est probable-, je pourrai fièrement écrire sur ma carte de visite que j’ai un bref instant été choriste et percussionniste (avec un oeuf qui fait tchik-tchik) de Donoré.

J’ai aimé, c’était de la musique bien écrite, des paroles léchées et sincères, inspiration Cabrel, Brassens… C’était frais et agréable à entendre. L’artiste était, de plus, fort sympathique, et mignon, ce qui ne gâche rien. Le caractère inattendu de ce concert lui a donné un petit goût de sel, le sel de la surprise. Et en regardant défiler par la fenêtre les collines et les belles vaches blanches1, j’ai profité d’une heure arrachée à la morosité d’un long voyage en train, d’un rayon de soleil. C’était bien. Je partage et je lui fais un peu de pub, c’est mérité.

 

1) Parmi lesquelles il me plait de penser qu’il y avait probablement celles de Paysan Heureux et celles de la Ferme du Grand Pré

Share Button

3 comments for “Quand les vaches regardent passer les musiciens (concert à 300 km/h)

  1. dorigord
    22 septembre 2012 at 20 h 54 min

    Je surveillerai l’actualité de ce chanteur. La chanson que tu as mise sur ton blog est bouleversante, tragique, d’actualité depuis toujours, la jalousie existe depuis qu’il y a eu le début d’amour et d’amour possessif. 3 vies qui basculent et qui font dominos.

  2. 23 septembre 2012 at 16 h 25 min

    Sympa !

  3. 26 septembre 2012 at 18 h 33 min

    Quelle drôle de rencontre …sympa !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.