Bleu liberté

Je porte un « bleu de travail ». Un bleu. Un bleu de couleur vert sapin, en toile de coton épaisse, tout d’une pièce, avec des fermetures à glissière blanches qui montent de mes chevilles à mon cou, avec un col officier et des manches qui couvrent mes poignets. Je porte un bleu pour protéger mes vêtements : de la boue, de la bouse, de la pisse de vache, du lait, de la salive des veaux qui cherchent à téter tout ce qui passe à leur portée, du liquide amniotique, de la poussière, de l’huile des machines. Protégée par mon bleu je n’ai pas peur de me salir.

Je peux marcher dans l’étable, enjamber les barrières, m’approcher des animaux, les toucher, bricoler, faire de la mécanique ou des clôtures. Je suis libre de mes mouvements et de mon travail.

bleuJe porte un bleu avec des poches. Dans la poche de poitrine droite, des stylos, un marqueur, la pointe calibrée pour déboucher les griffes de la trayeuse, mon téléphone professionnel. Dans la poche de poitrine gauche, mon ruban pour mesurer les animaux, mon couteau, mon téléphone personnel. Dans ma poche de cuisse droite, un mouchoir. Dans la gauche, du papier absorbant. Et puis aussi parfois, un bâton de baume pour les lèvres, un tube de crème pour les mains, une feuille de papier, un flacon stérile, des scellés en plastique. Les poches de mon bleu contiennent tout ce dont j’ai besoin pour travailler les mains libres.

Je porte un bleu pour protéger mon corps : du vent, du froid avec une polaire dessous, de la pluie, des regards, des préjugés. Sous mon bleu, je n’ai pas de forme, pas de rondeur, je ne suis plus une fille. Mon corps emmitouflé, caché, devient juste un outil. Lorsque je porte un bleu, on voit d’abord le bleu. Moi je suis à l’abri, hors des modes, des normes, des préjugés, libre de bouger et de travailler sans y penser.

 

Share Button

3 comments for “Bleu liberté

  1. Bigorneau
    3 août 2011 at 14 h 26 min

    Objection … Moi, je trouve le bleu super sexy pour un homme et pour une femme. Ca ne cache pas les formes, ça les suggère, la grande classe. D’autant que, justement, le côté hors norme pour une dame rajoute un petit quelque chose.

    • Philomenne
      3 août 2011 at 18 h 42 min

      En tout cas, j’en connais quelques un(e)s que ça n’a pas empêché de conter fleurette dans une salle de traite…

      Mais en y repensant, alors, moi qui me croyais bien planquée dans mon bleu, j’avais tout faux ? Zut !

  2. La Vachère
    30 octobre 2011 at 1 h 22 min

    Mon popa, mécano, trouve ça très sexy une fille en bleu ! XD

    Ca peut plaire aussi parce que certains voient une fille ou une femme capable, débrouillarde…

    Mais faut quand même reconnaitre que ça fait une épaisseur de plus.

    Même si parfois, l’été, comme beaucoup d’hommes, je suis en sous-vêtements sous la cotte… 😉 Mais ça, personne ne le sait !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *