EELV définitivement à la solde du lobbie pro-nucléaire ?

« Le groupe local EELV de Ploermel (Morbihan) invite pour une conférence Monsieur Jean-Marc Jancovici. »

J’ai dû faire répéter mon interlocuteur. « Pardon ? » « Le groupe EELV… » Mais j’avais bien compris. Hélas. Je suis consternée. Inviter pour une conférence un des plus grands partisans du nucléaire qui soit, je ne comprends même pas comment c’est possible, quand on se prétend écologiste.

Certes, EELV n’a jamais été très virulent en la matière. Et même s’il y a dans ses rangs de véritables opposants au nucléaire, la ligne du parti est dans l’ensemble assez floue et ne l’empêche pas, par exemple, de participer à un gouvernement ouvertement favorable à cette énergie. Mais quand même. Inviter Jean-Marc Jancovici. Comme s’il n’y avait aucun autre interlocuteur possible pour évoquer la transition énergétique !

J’ai du mal à trouver les mots pour dire le degré de ma colère lorsque j’ai appris cette nouvelle. Est-ce que les militants EELV sont devenus fous ou est-ce qu’ils ont oublié ce que le mot « écologie » veut dire ? (Sans compter les problèmes politiques et sociaux que pose le nucléaire). Parce qu’il ne s’agit plus seulement de se taire et de laisser faire, là, mais carrément de faire la promotion du nucléaire ! D’inviter, pour qu’il donne une conférence, quelqu’un qui va expliquer que le nucléaire est la solution au réchauffement climatique et au pic pétrolier (comme si le nucléaire n’était pas dépendant du pétrole) et que c’est une solution merveilleuse et sans danger. Plus c’est énorme, plus ça passe.

J’en ai le souffle coupé tellement je suis en rogne, tellement je ne comprends pas. Quoi qu’il en soit, pour moi les limites sont dépassées. Même si c’est un peu dérisoire, EELV, pour qui j’ai parfois voté, n’aura plus ma voix.

Share Button

18 comments for “EELV définitivement à la solde du lobbie pro-nucléaire ?

  1. bob
    13 octobre 2013 at 22 h 45 min

    Quelle énergie, à vos yeux, peut soutenir une transition écologiste?

    • Philomenne
      13 octobre 2013 at 23 h 00 min

      J’avais commencé à vous répondre et puis c’était tellement long que la question mérite un billet à elle toute seule. Je vais m’y employer dans les jours prochains, promis.

  2. dorigord
    14 octobre 2013 at 5 h 57 min

    Tu n’as peut-être pas tout compris : il s’agit sans doute d’un lynchage en règle avec vos arguments contre les siens ????

    Es-tu allée à cette conférence ? ou iras-tu ? et quels ont été les arguments pour la transition (des pour et des contre) ?

    • Philomenne
      14 octobre 2013 at 8 h 00 min

      Malheureusement, j’ai bien compris. Il s’agit de l’inviter à faire une conférence pour développer ses arguments (et franchement, inviter quelqu’un pour le lyncher, ça me semblerait particulièrement non justifiable).

      Je ne pense pas aller à cette conférence qui a lieu lundi prochain, trop loin de chez moi et puis un lundi, ce n’est vraiment pas pratique. Et quand bien même, d’ailleurs, je ne suis pas sure d’avoir envie de cautionner par ma présence.

  3. Jean-Louis Hardy
    15 octobre 2013 at 8 h 42 min

    Bonjour,

    Je viens de lire votre article, et j’entends bien votre colère. Voire je la comprends, si vous êtes aussi indubitablement contre le nucléaire.

    Par contre, ce que je ne comprendrais pas, ce serait votre absence à cette conférence. En effet, si vous semblez bien connaître les opinions de Jean-Marc Jancovici, ce n’est pas pour celles-ci que j’ai proposé à EELV Plo de l’inviter. Ce qui m’intéresse dans son discours, c’est son analyse de la situation énergétique, économique et climatique du monde. Il apporte une expertise, qui n’est pas au départ « pro-nucléaire ». C’est ensuite, une fois qu’il a posé le diagnostic, que lui, propose l’utilisation du nucléaire « pour passer » les moments difficiles qui nous attentent (vous vous rappelez les annonces pessimistes d’Anthony Brault). Rien ne vous empêche, vous, à partir du même diagnostic de proposer autre chose, sans le nucléaire. Il vous dira qu’il n’y a pas de solution unique, mais qu’il est urgent d’agir. Donc lundi prochain, venez apporter votre contribution au débat, sans haine, ni colère.

    Bien cordialement.

    Jean-Louis Hardy

    • Philomenne
      15 octobre 2013 at 10 h 00 min

      Bonjour,

      Comme je le disais plus haut à Dorigord, ce n’est pas que je ne veuille pas aller à cette conférence mais c’est franchement trop loin de chez moi et en plus, ça tombe un jour où je ne peux pas. Et je veux bien débattre mais de là à faire plusieurs centaines de kilomètres pour ça… ça fait beaucoup.

      NB : Je me suis permis d’éditer votre commentaire ; il semble que vous m’ayez prise pour quelqu’un d’autre. Et au passage, si vous pensez avoir reconnu une personne que vous connaissez dans la vraie vie et que vous vous êtes permis d’écrire son véritable prénom, laissez-moi vous dire que ça ne se fait pas. Le pseudonymat se respecte, c’est une des règles du net.

  4. Panthera Pardhus
    15 octobre 2013 at 8 h 43 min

    Philo, je comprends ta colère.

  5. grandin
    2 novembre 2013 at 4 h 20 min

    Bonsoir,

    Je suis SCANDALISE par votre message. c’est un mix entre de l’obscurantisme et la foi du charbonnier ! Si vous voulez vivre dans le désert, vous êtes déjà parvenu à faire le vide dans votre réflexion ! Pas le plus petit morceau de début d’idée dans votre message. que des imprécations contre le grand méchant Jancovici ! qu’il est hôôôrrrible cet homme de ne pas avoir la bonne idée d’avoir les miennes ! ! ! mettez-vous au travail, trouvez une énergie, abondant, pas chère, sans risque et qui permette de continuer à avoir un ordinateur pour y écrire toutes les fadaises que l’on souhaite

    PS quels arguments, formation etc… avez-vous pour établir que le nucléaire n’est pas tout le contraire de votre opinion ?

    • Philomenne
      2 novembre 2013 at 10 h 00 min

      Quels arguments ? Tchernobyl, Fukushima. ça ne suffit pas ?

      Pour le reste, ma foi, vous avez le droit de ne pas être d’accord avec moi…

      • grandin
        2 novembre 2013 at 19 h 21 min

        bonjour,

        Fukushima, Tchernobyl, et alors ?!

        Et le barrage des trois gorges en chine, combien de morts ? et les 20000 morts quotdiens, de faim du fait de l’indifférence générale ????

        qui plus est, se lamenter dans son fauteuil ou aller jouer les hurluberlus devant les transports de matères fissiles à traiter ou les centrales nucléaires est de l’enfantillage.

        souffler sur des moulins à vent joujous et espérer en tirer de l’énergie en quantité suffisante, il ne faut pas rêver……………………

        et si vous pensez qu’une solution comme le pétrole synthétique créé à partir d’algues (type pétrole bleu©) est réaliste en grandeur comme les journalistes du JT qui l’ont présentée comme la panacée du futur – ha ha ha ha !!!

        il faudrait couvrir plus de la moitié de la France pour obtenir l’équivalent de notre consommation domestique… Vous voulez déplacer quelques millions de personnes pour construire les usines, et vous irez ramasser à la cuillère les micro-algues nécessaires ?

        vous n’avez toujours pas écrit dans votre réponse quoi que ce soit de constructif, ni apporté d’arguments tangibles : est-ce le vent qui sort de votre bouche quand vous parlez qui est censé faire tourner les éolisennes de notre beau pays ??

        • Philomenne
          2 novembre 2013 at 20 h 00 min

          D’une part, je vous invite à vous calmer. Vous n’êtes pas obligé de m’agresser comme vous le faites. On discute.

          D’autre part, il me semble que j’ai publié hier soir un billet qui répond à l’essentiel de vos questions. Je me permets de vous y renvoyer.

          Pétrole « bleu » ? Jamais entendu parler…

        • Panthera Pardhus
          2 novembre 2013 at 20 h 21 min

          @ Grandin: avant d’agressr Philomene, prenez la peine de faire ce qu’elle vous suggère, à savoir lire l’article suivant qui répond à une bonne partie de vos questions.

          Et quitte à faire, lisez tous les articles de ce blog, cela vous évitera de médire gratuitement sur une personne dont le moins qu’on puisse dire, c’est qu’elle est aux antipodes de passer son temps à se lamenter dans son fauteuil en tapotant sur un ordi.

          Vous pouvez très bien ne pas être d’accord avec elle, mais ce n’est en aucun cas une raison valable pour être méprisant à son égard.

          En postant sur SON blog, gardez à l’esprit qu’elle vous fait l’honneur de vous recevoir chez elle. Et si le menu ne vous plaît pas, ce n’est pas une raison pour chier dans le canapé avant de partir.

          • grandin
            3 novembre 2013 at 1 h 26 min

            Bonsoir,

            un chevalier servant, comme c’est touchant !

            je ne me suis par trouvé particulièrement agressif et suis demeuré d’une correction absolue

            (NB on ne chie pas dans le canapé, mais sur le canapé à moins d’y avoir fait son trou d’abord)

            continuons, je n’ai toujours pas vu de référence qui vous permette de critiquer qui ou quoi que ce soit. en quoi êtes vous spécialisée pour avoir une autorité sur la filière nucléaire ?

            de plus je ne suis pas sûr que vous ayez une opinion non « prête à penser » sur jancovici

            mon dernier conseil avant de me retirer de votre blog, où l’esprit de controverse ne semble pas appréciée à sa juste valeur :

            lisez, écoutez, réfléchissez, faites vous une opinion qui soit « en dehors de la boîte » : rien n’est tout blanc ou tout noir

            une preuve : savez-vous qu’une voiture électrique qui ne polluera pas durant sa vie, en roulant en Europe, a déjà émis tout son CO2 si elle a été fabriquée en Chine avec des centrales à charbon ?

            sur ce, bien à vous, et adieu

          • Philomenne
            3 novembre 2013 at 12 h 00 min

            En l’occurrence, plutôt une « chevalière servante »…

            Mon opinion sur JM Jancovici est bien la mienne et elle est fondée sur ce que j’ai lu de lui, notamment son site, ses écrits, des interviews qu’il a données. Et mon opinion sur le nucléaire est bien la mienne également. On peut lire et s’informer et en ressortir farouchement anti-nucléaire. Si, si. Il n’y a pas de « prêt à penser » pour moi. Plus j’en apprends, plus je suis contre.

            Le nucléaire est dangereux (et dire que les autres énergies le sont aussi n’est pas un argument). Un million de morts à Tchernobyl. Combien à Fukushima ? Rendez-vous dans 20 ans. Combien en France le jour où il y aura un accident ? J’en tremble rien que d’y penser. Par exemple : La centrale du Bugey se trouve à 40 km de Lyon. Que se passerait-il en cas d’accident sur un de ses réacteurs ? L’aglomération lyonnaise, c’est plus de 2 millions d’habitants. Inévacuable. On les laisse crever, les lyonnais ?

            Le nucléaire est cher (si on considère toutes les composantes de la facture, c’est-à-dire aussi le coût du démantellement des centrales et de la gestion des déchets).

            Le nucléaire est anti-démocratique (imposé à la population qui n’a jamais rien eu à dire).

            Le nucléaire laisse des déchets ingérables, dangereux pendant 100 000 ans en moyenne.

            Le nucléaire civile a toujours été lié au nucléaire militaire (la bombe atomique, non merci en ce qui me concerne). Et en plus, on nous ment.

            Pour ce qui est de la voiture électrique, je partage votre point du vue. Je suis contre aussi.

            Voilà. Je ne sais pas comment être plus claire. Entre pétrole/charbon et nucléaire je réponds ni l’un ni l’autre. Scénario négawatt.

            Et quand à vous, si vous êtes favorable au nucléaire, j’espère que vous êtes prêt à être liquidateur, le jour où il y aura un accident. Parce que moi, pas.

  6. Nono
    12 février 2016 at 10 h 54 min

    Je tombe par hasard sur ce blog, je farfouille, et donc, il est inadmissible d’inviter un partisan du nucléaire? Pourquoi, il sent mauvais, il est dangereux? Non, il a une opinion, on a le droit d’être d’accord ou pas, et surtout, si on n’est pas d’accord, on a le droit d’échanger et d’apporter ses arguments. Et je trouve au contraire tout à l’honneur d’EELV Ploërmel d’inviter quelqu’un qui n’a pas tout à fait les mêmes opinions qu’eux (car je ne suis pas Morbihanais, mais je sais qu’au niveau national il y a guère plus antinucléaire qu’EELV dans le jeu politique). Mais à quoi ça sert de ne voir, lire,.. que des choses avec lesquelles on est d’accord, que des gens qui ont la même opinion? A partir du moment où l’honnêteté intellectuelle est là de part et d’autre, quel est le problème??

    • Philomenne
      14 février 2016 at 12 h 00 min

      Quelqu’un peut avoir une autre opinion et l’exprimer, pas de problème. Mais on n’est pas pour autant obligé de lui offrir une caisse de résonance. D’autant que là, il était question d’une conférence sur le pic pétrolier et le réchauffement climatique. Or, il y a beaucoup d’autres experts du sujet, qui n’ont pas ces positions pro-nucléaires et qui pouvaient donner cette conférence. (Sachant que pic pétrolier et réchauffement climatique sont des vrais sujets, je pense que nous serons d’accord sur ce point).
      Le problème, à mes yeux, c’est surtout que Monsieur Jancovici avance masqué et c’est ce qui s’est passé ce jour-là. Deux heures de conférence avec des bonnes grosses info, images et graphiques qui font peur et deux minutes à la fin pour dire que seul le nucléaire peut nous sauver. Personne n’a relevé la manipulation. Et ça doit produire un effet d’hypnose, parce qu’entre autres énormités, Monsieur Jancovici a également réussi à dire devant un parterre de personnes « écolo et de gauche » qu’il fallait arrêter de soigner les personnes âgées parce que ça coûtait trop cher… et personne n’a moufté.
      Pour ce qui est des positions anti-nucléaires d’EELV, c’était vrai avant, mais je crains que ça ne le soit plus depuis longtemps. Hélas.

      • Tom
        15 août 2016 at 16 h 24 min

        Bonjour,

        je connais bien le travail de Jancovici, et ce que vous dites ne correspond pas à la vérité.
        Jancovici présente toujours les choses de la manière suivante : les faits chiffrés et sourcés rigoureusement, puis les options possibles pour l’avenir, et les contreparties quand on prend telle option plutôt que telle autre.

        Je ne vois pas pourquoi vous affirmez que Jancovici avance « masqué », alors que toutes ses opinions sont publiques, soit sur les articles de son site, soit dans ses cours en ligne, soit dans les nombreuses conférences qu’on trouve sur internet.

        Pour l’exemple que vous donnez, volontairement « choquant » (mais choquant pour qui ?), Jancovici n’a jamais dit qu’il fallait arrêter de soigner les personnes âgées, il dit que le système de soin est énergivore, et donc polluant, qu’il est aussi couteux, et que dans un monde où l’énergie et l’argent public ne sont pas infinis (donc dans le vrai monde, pas dans le monde fantasmagorique de la militance aveugle) on n’échappera pas aux questions qui fâchent : jusqu’où est-il raisonnable de maintenir des gens en fin de vie artificiellement en vie ? Est-ce cela que vous trouvez choquant ?

        Le sujet est sans doute abordé ailleurs, mais voici au moins une référence pour les personnes qui veulent vérifier : conférence à l’ENS de lyon, partie questions-réponses, et vous aurez la position de Jancovici « de vive voix)

        Donc si vous souhaitez le disqualifier au nom d’arguments « moraux », essayez de trouver quelque chose d’un peu plus sérieux.

        Les personnes que je connais qui critiquent violemment Jancovici lui en veulent en réalité non pas pour ses positionnements sur tel ou tel sujet, mais parce qu’il a écrit des textes comme celui-ci : https://www.manicore.com/documentation/ecologiste.html
        Qui expliquent ni plus ni moins que les écologistes « en paroles » ne le sont pas toujours « en actes ». Et qu’un placard plein de produits bio et un peu de militantisme « greenpeace » pour se donner bonne conscience ne compensent pas le fait de parcourir le monde en avion et de jouir copieusement de tous les avantages du monde du pétrole abondant qui est encore le notre.

        La conférence de Ploermel dont vous parlez est en ligne. Des militants anti-nucléaire sont intervenu, avec lecture d’un texte et questions assez agressives. J’invite les gens que cela intéressent à aller écouter cette conférence, et l’intervention de ces sympathiques militants anti-nucléaire-flic-injustice-fascisme-etc-etc… Et jugez sur pièce de la valeur de leurs arguments.
        https://www.youtube.com/watch?v=HTf5gPHI5j0

        Vous parlez plus haut de « un million de morts à Tchernobyl ». Puisque vous dites être ingénieur, vous devez avoir quelques notions sur les sources et les références. Est-ce que je peux vous demander une source scientifique pour ce chiffre ?

        En échange, je vous invite à lire cet article, et éventuellement à passer un peu de temps sur le site qui l’héberge : http://www.pseudo-sciences.org/spip.php?article2630

        Bien à vous

        • Philomenne
          21 octobre 2016 at 0 h 51 min

          C’est beau les fans qui volent au secours de leur idole…
          Alors.
          Moi j’ai vu monsieur Jancovici en conférence, une fois. J’ai vu effectivement des infos chiffrées. J’ai entendu effectivement des propos plutôt censés sur le réchauffement climatique et le pic pétrolier. J’ai vu de belles images qui font peur (les mines de charbon en Allemagne, par exemple ; le moins qu’on puisse dire c’est qu’il a compris la rhétorique de l’image) et quelques « oublis » (comment cette même Allemagne a développé les énergies renouvelables). En revanche, à la fin, au chapitre des solutions, affirmée en deux minutes à peine après deux heures d’exposé, une seule proposition : le nucléaire. Et rien sur les autres possibilités, rien sur la sobriété énergétique, aucune autre proposition.

          Là où il avance masqué, c’est que sous couvert de parler de réchauffement climatique ou de pic pétrolier, il fait peur pour proposer une seule solution ensuite, la nucléaire.

          Quant à l’exemple dont je parle, non, il ne s’agissait pas des gens « en fin de vie », mais de personnes âgées. Ce sont ses mots. Donc oui, ça me choque. D’abord je ne vois pas en quoi les anciens sont polluants… Sans blague, plus polluant que les transports ? Que les avions ? Que les industries ? Que les trentenaires qui prennent l’avion pour aller sous les tropiques dès qu’ils le peuvent ? Il va falloir me le prouver. Une société se reconnaît à la façon dont elle traite les personnes les plus faibles, dont font partie les anciens. Et je n’aurais guère d’estime pour celle qui se propose carrément de les éliminer… au prétexte que ça pollue !

          Concernant les personnes qui se disent écologistes mais se procurent des produits bios venus du bout du monde, prennent l’avion, etc, il se trouve que sur ce point nous sommes entièrement d’accord. Eh oui.

          Quant aux militants qui sont intervenus à Ploërmel… En tant que militante anti-nucléaire de très longue date, je suis bien placée pour savoir que dès qu’on pose des questions, dès qu’on s’oppose, on se fait taxer d’agressivité. En réalité, pour ne pas s’entendre dire qu’on est agressif, il faudrait… fermer sa gueule. Pour moi, ces militants, qui n’étaient guère nombreux, ont eu le courage d’aller affronter les organisateurs de la conférence, les élus qui se trouvaient dans la salle et les spectateurs acquis à la cause du conférencier. Et ils ne se sont pas dégonflés, bravo.

          Concernant le nombre de morts à Tchernobyl, ma source est à cet endroit.
          Enfin, je suis allée voir le site que vous indiquez. Il porte bien son nom : « Pseudo-science », tout est dit.

          (PS : Pour une raison que j’ignore, votre commentaire s’est retrouvé dans les « indésirables », que je ne vais visiter et effacer qu’une fois de temps en temps (c’est-à-dire rarement). C’est ce qui explique pourquoi je l’ai publié aussi longtemps après. Je vous prie de m’en excuser.)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *